Le système informatisé d’immatriculation des véhicules (SIV) ne répond plus…

Le 30 novembre 2017 00:00

Le système informatisé d’immatriculation des véhicules (SIV) ne répond plus… Carte grise

Depuis près de trois semaines le système est partiellement paralysé. De nombreux dossiers sont toujours "en attente de traitement".

La délivrance des cartes grises arrive au compte goutte, ce qui génère un retard conséquent dans la livraison des véhicules pour nos clients. 

Bugs et retards

« Les problèmes sont apparus quand l’ensemble des services rendus par les préfectures ont été transférés à l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) », précise Émilie Repusseau, secrétaire générale adjointe de la Fédération nationale de l’automobile (FNA).

Cette bascule a eu lieu le 6 novembre et la FNA a rapidement alerté le ministère de l’Intérieur sur les difficultés rencontrées par ses adhérents, entrepreneurs et artisans de la filière. « Nous avons été reçus le 14, ce qui a permis à nos interlocuteurs de mieux appréhender la situation. »

Mais pas de la résoudre. Car, aujourd’hui encore, la plupart des opérations faites sur le site de l’ANTS rencontrent des bugs ou des retards de traitement. « C’est le cas aussi des opérations plus complexes, transférées aux Centres d’expertise et de ressources titres, comme les immatriculations de véhicules importés, ajoute la fédération. Et, depuis la semaine dernière, l’immatriculation provisoire en WW est également bloquée. »

« Nous espérons un retour à la normale avant fin décembre », hasarde Émilie Repusseau. Pas de quoi rassurer les professionnels, d’autant que d’autres métiers et d’autres titres traités par l’ANTS sont concernés, comme les permis de conduire, qui commencent à poser problème aux auto-écoles.

 

Source : Ouest-France, édition du 27 novembre 2017

Retour